Paule-Andrée-Cassidy

Biographie

Depuis plus de 20 ans Paule-Andrée Cassidy interprète des textes de haute volée. Récipiendaire de plusieurs prix prestigieux, elle a fait paraître sept albums. France, Suisse, Belgique, Allemagne, Espagne, Roumanie, États-Unis, Russie, Uruguay, Paraguay et Argentine, l’artiste compte également de multiples tournées à l’étranger.

Paule-Andrée Cassidy s’est aussi associée depuis ses débuts à de nombreux projets collectifs et ses interprétations ont été retenues sur plusieurs compilations. Parallèlement à sa carrière d’interprète, elle agit à titre de formatrice et de metteur en scène auprès de jeunes artistes. Elle a notamment travaillé avec les chanteurs du projet 5 X 5 à Québec, Winnipeg et Vancouver, enseigne la gestion de carrière artistique depuis 10 ans et fait partie de l’équipe de l’Ampli de Québec depuis son ouverture.

1994 Après un passage au Conservatoire d’art dramatique de Québec où elle apprivoise sa voix chantée, et des stages de formation chez Carbone 14 et les mimes Omnibus, Paule-Andrée Cassidy s’éloigne peu à peu du théâtre pour se consacrer à la chanson. Elle se considère alors comme une « comédienne qui chante ». Elle se produit déjà à l’étranger et c’est en Roumanie qu’elle donnera son premier concert hors Québec.

1995 Paule-Andrée Cassidy lance un premier album : La Voix actée qui témoigne de son attachement pour l’interprétation au sens noble du terme et les textes de haute tenue. De sa voix ample et chaude, elle chante des noms connus en choisissant leurs airs moins connus : « De la chanson française certes, mais sans les poncifs, évidences et autres immortelles qui sont souvent le lot des interprètes  » (Vincent Desautels, Le Devoir).

1996 Une année marquée par de nombreux voyages : un séjour de plusieurs mois à Liverpool (où elle suit des ateliers de perfectionnement en théâtre), des vacances en Indonésie et ses premiers spectacles en France, à la Maison du Québec à St-Malo.

1997 L’artiste donne quelques spectacles dans les Maisons de la culture de Montréal. Elle obtient sa première bourse du Conseil des Arts et des Lettres du Québec et consacre plusieurs mois à la préparation d’un nouveau spectacle et plusieurs autres à celle de son premier enfant.

1998 L’interprète crée en mars l’événement Tétrapiloctomie : une série de quatre spectacles différents présentés en autant de semaines. C’est à l’automne de cette même année qu’elle entreprend sa première tournée en Europe francophone. Depuis, toujours entre deux valises, elle sillonne l’Europe à maintes reprises, se produisant régulièrement en France, en Suisse et en Belgique, récoltant les éloges, accumulant l’expérience de scène. Sa renommée se fait peu à peu et elle gagne le respect de la presse. Elle est de la toute première émission du Cabaret des refrains (radio de Radio-Canada) et y participera quatre fois en cinq ans.

1999 L’interprète commet un deuxième album : Méli-Mélodies, une relecture des chansons loufoques, un brin égrillardes de Boby Lapointe. La même année, elle participe à la tournée des cartes blanches du printemps du Québec en France, enregistre un concert à la radio de Saarbrücken en Allemagne et se produit aux Francofolies de Spa.

2000 Encore une année marquée par de nombreuses traversées outre-Atlantique : concerts au Sentier des halles à Paris, participation au Printival Boby Lapointe, événement à Bobino… C’est aussi l’année de ses premiers concerts aux Etats-Unis, celle d’un passage remarqué au Festival d’été de Québec et celle du début de sa collaboration avec Étienne Lafrance et Bruno Fecteau.

2001 Petit à petit, Paule-Andrée Cassidy a glissé vers un répertoire créé pour elle par Marie-Christine Lê-Huu et Daniel Normand et adopté du même souffle d’autres pièces originales signées Sophie Anctil, Tomas Jensen, Julie Fradette et Stéphane Robitaille. C’est en 2001 qu’elle propose au public ces nouvelles chansons dans un spectacle d’abord intitulé A soir mais qui deviendra rapidement Jusqu’au Lever du jour.

2002 Après une tournée européenne avec Gilles Vigneault, elle lance son troisième album intitulé Lever du jour qui recense quelques reprises de Vigneault, Anne Sylvestre, Prévert, Pierre Perret et le répertoire original qu’elle s’approprie et nous fait partager. Cet album, réalisé par Bruno Fecteau et Claude Champagne, reçoit en novembre le Grand prix du disque de l’Académie Charles Cros et le prix du Haut Conseil de la Francophonie. Elle participe de plus à trois compilations européennes : Couleurs de Québec (RFI), Boby Tutti Frutti (FGL-Mercury-Universal) et Chansons du bord de zinc vol. 3 (Inca). Enfin toujours en 2002, elle participe à de nombreux festivals prestigieux (FestiVal de Marne, Pully à l’heure du Québec, Francofolies de Montréal, Mars en chanson, Chansons de parole à Barjac…)

2003 Paule-Andrée Cassidy participe à l’émission Les trophées de la langue française animée par Bernard Pivot et présentée sur TV5 Monde. En octobre elle obtient le prix Galaxie aux rencontres d’automne du ROSEQ. L’album Lever du jour sort en Suisse et en France et le spectacle tourne dans le réseau d’été du ROSEQ.

2004 Le spectacle Jusqu’au Lever du jour poursuit sa tournée au Québec (de Terrebonne à Baie-Comeau) et en Europe (de Fleurus à Lutry). Parallèlement à ses projets en solo, l’interprète intervient comme pédagogue auprès de jeunes artistes dans des contextes divers. À l’automne, elle organise un spectacle à représentation unique : Décade. Cet événement, pour lequel elle partage la scène avec dix autres chanteurs et dix musiciens, est une célébration conjointe de ses dix ans de métier et des dix ans d’existence de la Maison de la chanson de Québec.

2005 Son passage au Festival de la chanson de Tadoussac lui permet de rencontrer l’auteur-compositeur Reggie Brassard, qui lui écrit plusieurs nouvelles chansons. Les créateurs Yves Desrosiers et Nelson Minville participent également au renouvellement de son répertoire. Le même été, elle personnifie Camille Claudel dans Mademoiselle Camille, un spectacle créé au Musée National des Beaux-Arts du Québec, et se produit à Barcelone en Espagne.

2006 La chanteuse présente son nouveau spectacle, Alter, pour lequel elle emprunte des chemins… déroutants. Créé à Québec en janvier, il tourne en France et en Suisse au printemps, est présenté au Festival de chanson de Tadoussac, puis à nouveau en France pendant l’été. L’automne est marqué par la sortie de l’album Métis. En novembre l’interprète est porte-parole de la 19e édition des Prix d’excellence et de la culture et participe aux soirées bénéfice de Jeunes musiciens du monde. Elle termine l’année en étant une invitée spéciale de la folle équipe du Show d’vaches au Bitch Club Paradise.

2007 Le spectacle Métis (une version « revue et améliorée » de Alter) reprend la route, il sera notamment présenté au festival Mars en chanson en Belgique, au festival Le Quesnoy en chanteurs en France, au Studio-théâtre de la Place des Arts à Montréal, au Théâtre Petit-Champlain à Québec et dans les maisons de la culture de Montréal. L’interprète sera aussi invitée à être l’une des cantatrice de La cantatrice chauve dans la production du Théâtre des fonds de tiroir et participera à la Carte blanche à Christian Bégin diffusée sur ARTV. Elle trouve toutefois le temps de prendre une petite pause pour donner naissance à son deuxième enfant!

2008 L’année est marquée par de nombreuses participations à des événements spéciaux : en pleine tempête de neige, sur le canal Rideau, l’artiste participe au Coup d’envoi du Bal des neiges à Ottawa. Elle chante également au Gala Francoville présenté sur la scène Raoul-Jobin du Palais Montcalm en plus d’être de l’équipe du spectacle Kebek par Québec présenté sous la tente de l’espace 400e. À l’automne, elle interprète les chansons de Vigneault avec l’Orchestre symphonique de Québec en première partie de la Grand-Messe de Gilles Vigneault et Bruno Fecteau. L’interprète se rend aussi en Europe à deux reprises : pour une tournée en France et en Suisse et pour participer au festival Chansons de parole à Barjac. Enfin, en octobre elle lance un nouvel album : Pieds nus. Enregistré au Palais Montcalm devant public, ce disque à la facture dépouillée propose des reprises de pièces du grand répertoire de la chanson francophone.

2009 Dès le début de l’année on retrouve l’interprète sur la scène du Grand théâtre de Québec lors de la reprise de la Grand Messe de Gilles Vigneault et Bruno Fecteau. En juin elle sera invité à Barcelone, en Espagne, pour la fête de la St-Jean et les célébrations du 10e anniversaire du Bureau du Québec à Barcelone. En fin d’année débutera la tournée du spectacle Pieds nus au Québec, en Belgique, en Suisse francophone et en Suisse allemande.

2010 Paule-Andrée retrouve l’Orchestre Symphonique de Québec pour le spectacle Sous le ciel de Paris qui propose le Paris des rues, des  bistrots, des bals musettes avec des chansons de Van Parys ou de Prévert et un survol du grand répertoire de la chanson française avec des auteurs tels Barbara, Brel, Anne Sylvestre. Le spectacle Pieds nus poursuit sa tournée au Québec, en France et en Allemagne, et ce malgré l’éruption de l’Eyjafjallajökull qui paralyse l’espace aérien et met en danger la tournée européenne. En raison de ses nombreuses péripéties, celle-ci sera baptisée La tournée volcanique. En juillet, l’interprète chante avec 350 choristes devant 15000 personne lors de l’événement Le Mur du SonEn octobre, c’est un spectacle axé sur le répertoire argentin qui est présenté lors de l’ouverture du festival Québec en toutes lettres.

2011 En début d’année l’artiste prend un temps d’arrêt suite au décès de Bruno Fecteau, son compagnon et collaborateur depuis plus de dix ans. Télé Québec diffuse la deuxième saison de la télé série Chabotte et fille où elle interprète le rôle de Véronique St-Amant, chanteuse et transexuelle. Paule-Andrée revient sur scène lors du bal populaire de l’Orchestre Symphonique de Québec avant de partir plusieurs semaines en Argentine, autant pour donner des concerts que pour y effectuer une recherche musicale. Au retour, elle entreprend la création d’un nouveau spectacle. L’écriture des chansons se fait en compagnie de Reggie Brassard. Quand à l’équipe musicale, Vincent Gagnon (piano) et Denis Plante (bandoneon) s’ajoutent à des collaborateurs de longue date Pierre Tanguay (batterie) et Étienne Lafrance (contrebasse).

2012 Février, c’est la création au Théâtre Petit Champlain de Ombres et lumières. Au mois de mars, Vincent et Paule-Andrée se produisent en Argentine, en Uruguay, au Paraguay et en Russie dans le cadre des festivités entourant la semaine internationale de la Francophonie. En mai, ils se rendent dans la région de New-York et ils tourneront en Europe à nouveau à la fin de l’année. Par ailleurs, au Festival de la chanson de Tadoussac, l’interprète est de l’équipe de Autour d’Anne, une joyeuse rencontre autour des chansons d’Anne Sylvestre. Elle participera aussi à une soirée pour le 15e anniversaire du décès de Barbara à Paris en novembre, en plus de monter à nouveau sur la scène du Grand théâtre de Québec pour chanter des tangos en compagnie de Tango Boréal et de Orchestre symphonique de Québec.

2013 Le spectacle Ombres et lumières est présenté au Festival de la Chanson de Tadoussac, ainsi qu’en France et en Allemagne. Paule-Andrée et son équipe travaillent dans l’ombre à la création d’un nouvel album.

2014 Après un passage printanier en France pour participer au festival Aah ! Les déferlantes et au festival Le Quesnoy en chanteurs, l’artiste lance en juin son 6e album, Libre échange. Né d’une rencontre entre la chanson et le tango, ayant grandi autant dans l’austral que le boréal, ce disque est une invitation à de libres échanges qui n’ont rien d’économique. À l’été, la chanson Perspective Nevski se retrouve en première place du palmarès de CKRL. À l’automne, Paule-Andrée et ses cinq musiciens présentent le spectacle Libre échange au Théâtre Petit-Champlain à Québec et à la salle des Jeunesses Musicales à Montréal. En novembre l’interprète reçoit le Prix du Rayonnement International, remis par le Conseil de la culture des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches. En décembre, pour célébrer un jeune anniversaire, elle sort son 7e album, Vingt ans, qui réunit quelques chansons singulières, des pièces enregistrées au fils des ans et qui ont chacune une histoire.

2015 Le spectacle Libre échange est présenté à L’Anglicane à Lévis avant de traverser l’Atlantique pour une série de concerts en France et en Suisse dans une formule remaniée et allégée. En septembre, Paule-Andrée retrouve Gilles Vigneault pour une résidence d’écriture en compagnie de sept auteurs de chanson. Trois mois plus tard, elle sort en titre numérique Comme aiguille dans l’horloge née d’une collaboration avec Geneviève Toupin lors de l’atelier. Cette année là l’interprète devient la première résidente du Québec à recevoir le Prix Jacques-Douai et se rendra à Barjac pendant le festival Chansons de parole. Elle sera aussi nommée Lauréat Le Soleil Radio-Canada, catégorie arts et culture pour l’année 2015.

2016 L’année commence avec Rose Chair un spectacle où s’entremêlent danse et musique. Créé avec Avenue Tango et présenté au Palais Montcalm, quatre artistes y unissent leur amour du tango pour livrer une prestation à la fois ludique, intimiste et passionnée. Le spectacle Libre échange, nouveaux accords reprend ensuite la route et se rendra en France et en Suisse, une première fois au printemps et une seconde fois en octobre. Le trio de feu complété par Vincent Gagnon au piano et Lou-Adriane Cassidy à la voix se produira notamment lors des vingt ans du festival Pully Lavaux à l’heure du Québec en Suisse. Paule-Andrée participera également à un spectacle dédié aux chansons de Gilles Vigneault créé avec des chanteurs suisses et québécois dans le magnifique Théâtre du Jorat à Mézières. De plus, de nombreux spectacles collectifs amèneront l’interprète à se produire sur diverses scènes de Québec. En octobre l’inauguration de l’exposition sur Bonnard au Musée national des Beaux arts du Québec lui permettra de revisiter le répertoire du début du 20e siècle. L’artiste achève l’année par une résidence de création à Recto Verso où, avec une équipe allumée, elle explore le monde des Chansons Chuchotées.

Contact
Paule-Andrée Cassidy
ecrire[@]pauleandreecassidy.com
Relations de presse
Communications Paulette Dufour
(1) 418.525.5455
pdufourcom[@]videotron.ca