Paule-Andrée-Cassidy

Presse

Journal de Québec (Québec), 28 juillet 2015

Paule-Andrée Cassidy est devenue la première québécoise, hier, à remporter le prix Jacques Douai, décerné depuis 2007 en France. Cette distinction est remise à un artiste, une personnalité ou une structure qui, par son action ou son oeuvre, fait vivre la chanson francophone, le répertoire et les idéaux portés par Jacques Douai.

Article complet

Jean-Yves Dana, La croix (France), 28 juillet 2015

Le Prix Jacques-Douai 2015 honore deux grandes dames de la chanson. La Québécoise Paule-Andrée Cassidy et la Française Marie-Thérèse Orain, deux chanteuses peu connues du grand public, ont été honorées lundi à Barjac (Gard) par le jury de ce prix, présidé par Jacques Bertin.

(…)

Avant ces deux artistes, le prix Jacques Douai a notamment été remis à Gérard Pierron, la Maison pour tous de Beaucourt en Territoire de Belfort, Rémo Gary, Hélène Martin et Philippe Forcioli, Véronique Pestel, Gilbert Laffaille et Nathalie Fortin, Le Limonaire, Michel Bühler, Michel Boutet et Presque Oui l’an dernier. Autant de personnalités rares mais essentielles à la chanson.

Article complet

Annie-Claire Hilga, Vinyl (France), mai/juin 2015

Un concert de Paule-Andrée Cassidy, c’est assez rare à Paris, ça se déguste. Ça se distille des yeux, ça se dévore des oreilles, ça fait battre le coeur. Paule-Andrée est une chanteuse plutôt sur la réserve dans la vie, qui sur scène se donne totalement, tour à tour tendre et sauvage. Elle est toute entière investie dans chacune de ses chansons, avec des nuances d’interprétation dont elle seule a le secret. J’ai eu la chance de l’approcher à diverses reprises, j’ai également chroniqué son dernier album «Libre échange» qui est de toute beauté.

(…)

Sur scène, elle étire doucement ses bras à l’horizontale, et ils n’en finissent plus de s’allonger dans un mouvement jamais figé. Il serait vain d’essayer
de la mettre dans une catégorie, chanteuse à textes, chanteuse de charme, de tango ou même de rock, elle est tout cela à la fois. C’est une artiste attachante, profonde et d’une féminité à fleur de peau dont elle sait si bien jouer sur la scène, devenant parfois aussi sensuelle qu’une Gréco des débuts. Finissons par le principal dont je n’ai pas encore parlé,
sa voix qui coule chaudement vers notre sensibilité à nous, en transmettant sa force de conviction émotionnellement chargée.

 

Article complet

Annie-Claire Hilga, FrancoFans (France), octobre/novembre 2014

Passer des heures à écouter cet album de Paule-Andrée Cassidy est une délectation et une invitation à chanter, à danser, à rêver. La voix de la chanteuse québécoise est chaude et sensuelle, les modulations jubilatoires tant l’enregistrement du CD est soigné. Les ambiances sonores sont du meilleur effet, le piano de Vincent Gagnon si léger, et les passages d’un bandonéon délicatement féériques. La sensualité poétique n’excluant pas un grain de violence, certains titres sont plus ardents comme Ma chanson (texte de Stéphane Robitaille) ou Perspective Nevski (assez rock). Bien sûr comme à l’accoutumée chez P.A. Cassidy, figurent des morceaux en langue espagnole sur des rythmes de tango argentin, et alternent compositions (d’elle-même avec Reggie Brassard) et reprises de grands morceaux (Je chante pour de Gilles Vigneault, Va danser de Gaston Couté). Le CD se termine en beauté par un Léonard Cohen des plus envoutants ; il est magnifique, contenu et contenant, et la pochette si élégante.

Geneviève Bouchard, Le Soleil (Québec), 31 mai 2014

A  écouter en boucle. Le poète des temps gris. Cassidy et ses complices offrent ici une très belle relecture de la chanson de Daniel Boucher avec une rythmique repensée, un piano agile qui s’offre un solo et une finale dans les vagues.

Article complet

Geneviève Bouchard, Le Soleil (Québec), 31 mai 2014

Pour elle, le concept évoque plutôt les rencontres faites et les collaborations nées au fil de ses périples, les pièces écrites à quatre mains avec le complice Reggie Brassard, l’équipe soudée qu’elle a formée avec ses musiciens, l’ouverture aux idées des autres, le mariage entre le tango et la chanson.

Article complet
Contact
Paule-Andrée Cassidy
ecrire[@]pauleandreecassidy.com
Relations de presse
Communications Paulette Dufour
(1) 418.525.5455
pdufourcom[@]videotron.ca