Paule-Andrée-Cassidy

Presse

Daniel Pantchenko, L’Humanité (France), 25 juin 2012

L’expressive Paule-Andrée Cassidy offrait un duo poignant avec l’aérienne Jorane dans Une sorcière comme les autres.

Article complet

Geneviève Bouchard, Le Soleil (Québec), 17 juin 2012

Le plus grand coup de coeur va certainement à Paule-Andrée Cassidy, toujours aussi intense, touchante et entière, qui a à maintes reprises fait honneur à la grande poésie d’Anne Sylvestre. Et comme l’interprète semble avoir transmis son talent à sa fille, on a pu savourer un superbe duo familial avec La femme du vent.

Si les hommes n’ont pas eu à rougir de leur hommage, hier, les femmes étaient particulièrement en voix… et à l’aise dans le répertoire. Avec Mmes Cassidy et Jorane à l’avant-scène, elles ont collectivement livré une version d’Une sorcière comme les autres à nous faire tomber en bas de notre chaise.

Article complet

Beryash, bloggeur (Russie), 27 mars 2012

Paule-Andrée Cassidy est entrée en scène, et, ce qui est pourtant loin d’être évident, elle a immédiatement conquis tous les coeurs. Sa voix est chaude, souple et profonde.

Paule-Andrée Cassidy est québécoise, mais son répertoire compte des chansons suisses, françaises, belges, et québécoises bien sûr. Elle a une plastique très expressive qui donne vie à chacune de ses chansons. Il faut dire que dans un premier temps, la chanteuse a étudié le pantomime et commencé une carrière théâtrale.

Son spectacle était en deux parties, mais pas un seul instant le contact avec le public n’a été rompu. Au contraire, chacun ressentait qu’elle chantait juste pour lui.

Article complet

Elmak, bloggeur (Russie), 24 mars 2012

Je ne parvenais pas à comprendre à qui elle me faisait penser. Je me suis posé la question pendant exactement deux chansons. La troisième chanson elle l’a chantée en espagnol, et là tout c’est devenu évident: elle a tout d’une héroïne d’Almodovar.

Ce qu’elle fait est d’une puissance incroyable. Chaque chanson est un mini-spectacle. Les mains, les pieds, le corps tout entier chante. Elle a une plastique originale, tout comme ses mimiques.

Deux heures se sont littéralement envolées et le public ne voulait pas la laisser partir.

Article complet

Alain de Repentigny, La Presse (Québec), 17 février 2012

Parmi les très beaux moments de ce disque, mentionnons l’apaisante Berceuse pour Julie de Judi Richards, Les mots du dimanche joliment chantée par Mitsou, Les éléments qu’interprète Bïa sur la guitare atmosphérique de Sylvain Quesnel, et l’étonnante Chanson de l’eau à saveur jazzée servie par la voix chatoyante de Paule-Andrée Cassidy.

Article complet

Geneviève Bouchard, Le Soleil (Québec), 11 février 2012

Paule-Andrée Cassidy a encore prouvé hier qu’elle est dotée de qualités d’interprétation hors du commun et qu’elle sait prendre ses aises dans un répertoire aussi riche que varié. Avec aplomb, elle passe de la langue de Molière à celle de Cervantès, du français «français» de Barbara au joual de Daniel Boucher (dans une très belle version remaniée de Poète des temps gris).

Article complet
Contact
Paule-Andrée Cassidy
ecrire[@]pauleandreecassidy.com
Relations de presse
Communications Paulette Dufour
(1) 418.525.5455
pdufourcom[@]videotron.ca